Cuisine du maroc et découverte

11 avril 2015

histoire du couscous

Classé dans : histoire des plats — cuisinesdumaroc @ 18 h 29 min

Le couscous n ‘est pas si compliqué à faire par contre il faut du temps beaucoup de temps… C’est aussi un plat chargé d’histoire et pour la trouver, il faut faire un saut chez le peuple berbère; communauté très importante au Maroc (presque 40% de la population).

Présentation du couscous

graine bléLe plat  mythique d’origine berbère, le Couscous est le plat incontournable au Maroc. Classé en 2011 en troisième  position   des plats préférés des Français.Le Couscous est un terme qui a un double sens. En effet, il désigne aussi bien la graine que le plat national de certains pays d’Afrique du Nord.
Le plat national est composé de semoule cuite à la vapeur qui sert d’accompagnement à un bouillon contenant divers   légumes cultivés dans le bassin méditerranéen, des épices et de la viande, essentiellement de l’agneau ou du mouton.
Quant au second sens du terme couscous, la graine, il s’agit d’un mélange de semoule de blé et de farine aspergée d’eau froide salée, puis pressé et roulé. Néanmoins, la base du couscous reste cette graine obtenue à partir de la semoule.

Histoire
Le couscous (en berbère seksu) est le plat de référence des habitants de l’Afrique du Nord. C’est aussi leur plus grande et plus belle création culinaire.femmesarabespreparantcouscous-11186-24535 Les berbères furent les premiers à faire cuire à la vapeur les semoules de blé et d’orge.Le couscous dont l’invention remonte vraisemblablement à la fin de la période romaine, n’est mentionné que vers la fin du VIIIème siècle par les auteurs musulmans qui firent l’éloge de ses qualités nutritives et médicales. Il parvient à sortir des frontières et à être prisé selon Rabelais dès le XVIème siècle sous le nom de Coscoton à la moresque. Ce n’est qu’avec l’arrivée des Hafsides (Dynastie d’Afrique du Nord ) que le nom de couscous est évoqué.

Son origine divise les historiens mais une chose est sure : des fouilles archéologiques ont permis de découvrir des couscoussières datant des IXème et Xème siècles. Il a par ailleurs connu de nombreuses transformations au gré des trajets des caravanes à travers le Sahara, et ensuite avec la conquête de l’Andalousie. Quoiqu’il en soit, le couscous est depuis longtemps le « plat national » d’Afrique du Nord.

Mythe et superstition

semoule-couscous-sucree-amandes-cannelle-L-1   Sa préparation contient une dimension spirituelle qui n’est pas sans rappeler le rite de la prière. Le couscous est un acte social de partage qui marque les grandes étapes de la vie (mariage, grossesse, naissance, célébration des jours saints). On parle de couscous « mythique » car « il porte en lui l’empreinte des quatre éléments nécessaires à la transmutation alchimique » : le feu ( qui lui donne sa chaleur), la terre (qui à porté le grain et lui donne son odeur, sa couleur et son goût), l’eau (qui lui fait atteindre sa pleine maturité), l’air (la vapeur qui se dilue).

 Les bienfaits du couscous
Si le couscous est aussi apprécié dans le monde, c’est également en raison de ses bienfaits pour la santé. Il est à tous points de vue un plat très équilibré. La semoule, d’abord, est une céréale riche en vitamines B, en magnésium et en phosphore. Elle est ainsi une source d’énergie non négligeable. Ensuite, il est composé de la ration journalière recommandée de légumes frais. Enfin, les pois chiches ou la viande apporte la source de protéines nécessaire à notre organisme.

 

 

 

La Cassotte NIEUIL 05.45.71... |
Lemondeduvinetdelagastronomie |
Gribouilledubreizh |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lapetitecuisine
| Amor'ing Cooking
| Cuisinamafacon